Interdiction des jeux / The banning on games

Modérateur : Modérateurs

Règles du forum
Conditions générales d'utilisation de ce forum, que vous avez acceptées lors de votre inscription.
Terms of use of this forum, you accepted when you registered.
halminan

Interdiction des jeux / The banning on games

Messagepar halminan » dim. 26 août 2012 14:13

Certains jeux ont été interdits par certains papes et même des rois comme Saint Louis.
Est-ce que cela a été récurrent ?
Cela remonte à quand ?
Est-ce que le roi et le pape avaient les mêmes raisons ?

Merci

Some games have been banned by some popes and even kings as Saint Louis.
Was this recurrent?
When did it begin ?
Did the king and the pope have the same reasons?

Thank you

Avatar de l’utilisateur
BRIGITTE - ALEA
Messages : 25
Enregistré le : lun. 23 juil. 2012 10:55
Localisation : Saint-Etienne
Contact :

Re: Interdiction des jeux

Messagepar BRIGITTE - ALEA » dim. 26 août 2012 17:52

Bonjour Halminan,

Les jeux sont très tôt objet d'interdiction car ils étaient le plus souvent liés à des paris, en particulier les jeux de dés.

Quelques ouvrages en parlent largement
Les jeux au royaume de France du XIII au début du XVème siècle de Jean-Michel MEHL , fayard 1980
Les jeux de Dés ,Jean Louis Cazaux Pôle 2007
Jeu de dés d'Urban FALIGOT, de Vecchi, 2010
ou le Livre du jeu d'échecs ou la société idéale au Moyen-âge traduit par Jean-Michel MEHL, stock Moyen-äge 1995

Les premières interdictions des jeux apparaissent à Athènes dés le Vème siècle avant JC par Périclès.
Le Pape Alexandre II condamne l'évèque de Florence en 1061 à une pénitence car le jeu "corrompait la raison et donne des illusions"


En 1254, une grande ordonnance de Saint Louis précise :

« Prohibemus districte, ut nollus homo ludat ad taxillos sive aleis ant scassis, scholas antem deciorum prohibemus et prohiberi volumus omnino, et tenentes cas districtius puniantur .» Nous interdisons strictement à tout homme de jouer aux dés ou aux jeux de tables qui utilisent des dés, et nous tenons avant tout à interdire les écoles de dés et ceux qui les manipulent doivent être sévèrement punis."

Extrait de l'article " l'interdiction des jeux" du Thématique N°28 de la revue "Histoire et Image Médiévales"

Concernant le jeu et l'église :

Les croyances religieuses intègrent entièrement la vie quotidienne.
Le peuple croit en Dieu et bien sur au Diable.
L’église en profite pour déclarer les jeux de hasard diaboliques et les interdire.
Pas uniquement pour la religion, mais surtout pour une question d’argent car les sommes dépensées pour le jeu ne vont pas dans les caisses de l’église pourtant d’une énorme richesse.
La pratique du jeu de dés était un péché mortel et l’Eglise menaçait d’excommunication.

Les papes prononcent donc dés le XIIème siècle, lors de différents conciles l’interdiction concernant en premier lieu les tournois de chevalerie.

De leur côté, les rois condamnaient les jeux parce que l'argent joué ne rentraient pas dans les caisses du royaume, et surtout parce que les joueurs ne s'occupaient ni de leur famille, ni de leur travail ( saines occupations) tandis qu'ils jouaient. De plus, les paris dégénéraient souvent en disputes et parfois en homicides.

Hi Halminan,

The games are very early object of ban because they were mostly connected in bets, in particular dice games.

Some books mention it widely :
The games in the kingdom of France of XIII until the XVth century of Jean-Michel MEHL, fayard 1980
Dice games,Jean-Louis Cazaux Pole 2007
Dice game of Urban FALIGOT, Vecchi, 2010
either the Book of the chess game or the ideal society in the Middle Ages translates by Jean-Michel MEHL, stock Middle-Ages 1995

The first bans on the games appeared in Athen from the Vth century BD by Périclès.
Pope Alexandre II condemned the Florence's bishop in 1061 for a penitence because the game " corrupted the reason and gives illusions "
In 1254, saint Louis's "Grande ordonnance" specifies :

« Prohibemus districte, ut nollus homo ludat ad taxillos sive aleis ant scassis, scholas antem deciorum prohibemus et prohiberi volumus omnino, et tenentes cas districtius puniantur .» We forbid strictly every man to play dice or table with dices, and we want above all to forbid the schools of dice and those who handle them must be severely punished. "

Extract of the article " the ban on the games " of Special N°28 of the magazine " Medieval History and Image "

Concerning games and the church:

Religious faiths integrate completely the everyday life.
The people believe in God and of course, to the Devil.
The Church takes advantage of it to declare games of chance devilish and to forbid them.
Not only for the religion, but especially for the question of the bet money for the game that is lost for the treasure of the Church, nevertheless of an enormous wealth.
The practice of the dice game was a mortal sin and the Church threatened with excommunication.

On their side, the Kings condemned games because bet money did not return into the coffers of the Crown, and especially because players did not care of their family or their work (healthy occupations) while they were playing. In addition, the bet were often degenerating in disputes, and sometimes in homicides.


Retourner vers « Jeu et société en Europe au Moyen Age/ Gambling and society in Europe in Middle Ages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité